Comparez les offres d’électricité
Le comparateur d’électricité
Tous les acuts Hopenergie

La voiture électrique : pas si cher que ça ! Le comparatif 2021

Le 18/03/2021

Sommaire


    voiture_electrique_pas_cher

    Pour déterminer si une voiture électrique est chère ou non par rapport à votre situation, faire une comparaison entre le prix d’un modèle diesel ou essence et le prix d’un véhicule électrique n’est pas suffisant. Il convient également de prendre connaissance des aides dont vous pouvez bénéficier, des opérations d’entretien et de la facturation des recharges.

    Depuis 2010, une baisse constante des prix

    Concernant la Peugeot 208, le tarif de départ proposé pour les versions BleueHDi 100 (diesel) et PureTech 75 (essence) était à 18.500 et 16.000 € TTC. Pour une e-208 munie d’un meilleur équipement, hors aides diverses à l’acquisition, il fallait envisager presque le double, soit 32.700 €.

    C’était le coût de la Peugeot iOn avec de moins bonnes performances presque dix ans auparavant. Tout cela avant que le Lion décide de baisser significativement les prix pour écouler les stocks ! Les premier prix pour la Peugeot 206 (1.1 Trendy trois portes) la moins coûteuse et plus spacieuse était en deçà de 12.000€. A la même époque, une voiture électrique valait presque le prix de trois thermiques chez le même constructeur d’automobile.

    Encore aujourd’hui l’idée de payer double pour avoir une voiture à la mode peut faire peur. Pour cela le gouvernement et de multiples collectivités soutiennent les conducteurs et les entreprises afin qu’elles puissent s’équiper de voitures rechargeables.

    Avantage, prime à la conversion, double prime ZFE

    Les aides de l’Etat ont pour objectif de combler la différence de tarif entre des modèles thermiques et des véhicules électriques. Ce delta devrait graduellement se réduire suite aux perfectionnements effectués sur les batteries (plus de capacité, moins lourdes, moins chères) qui expliquaient les prix élevés.

    Concernant le grand public, pour l’achat d’une voiture électrique dès 2021 vendue à moins de 45.000€ TTC, il sera possible de bénéficier d’une prime de 6.000 €. La Peugeot e-208, passe alors au prix de 26.700 €.

    Les foyers aux situations plus instables (ménages modestes) et qui ont la possibilité de détruire un vieux modèle diesel ou essence peuvent bénéficier de la prime à la conversion de 5.000€. Il s’agit bien encore d’une diminution passant à un prix de 21.700€. Cette dernière est réalisable sous conditions sur le prix de la Peugeot 208 électrique.

    L’écart de prix avec le modèle de base essence est alors de 5.700 €. A comparaison du diesel, elle est de 3.200 €. Elle ne prend pas en compte les 2.000 € de surprime dont peuvent jouir les individus qui travaillent et/ou résident au sein d’une ZFE (zone à faible émission).

    Reste à considérer suivant région, la dispense partielle ou intégrale de la carte grise.

    Une assurance moins chère

    En fonction des entreprises, le budget énergie d’une voiture électrique, l’assurance et les frais usuels d’entretien diminuent comparé aux modèles thermiques équivalents.

    Adopter des tarifs privilégiés envers les usagers d’une voiture électrique permet aux assureurs d'attirer une nouvelle clientèle généralement plus intéressante pour eux et ainsi de renvoyer une image plus écologique de l'entreprise.

    Les professionnels estiment que même si les automobilistes de véhicules électriques possèdent un moteur plus puissant qui développe un couple plus important, ils sont plus prudents au volant. Les dispositifs d’assistance à la conduite, présents dans la majorité des voitures électriques permettent de diminuer d’avantage la menace d’accident. Chose qu’ils n’ignorent pas.

    C’est pour cela que des entreprises proposent sans hésitation des grilles tarifaires avec des réductions dépassant trente pourcents à contrario des modèles de véhicules équivalents diesel ou essences.

    Toutefois, il est indispensable de s'assurer de la bonne prise en charge de la batterie en amont de la signature du contrat.

    Un entretien plus simple

    Entretenir un véhicule électrique est bien plus simple. Plus besoin de faire de vidange moteur, absence de filtres à huile, à carburant et à air à changer, plus de pièces d’allumage (faisceau de raccordement, bougies...). Avec des modèles dotés d’une pédale d’accélérateur pouvant même immobiliser la voiture quand on la relâche, ses disques et plaquettes de freins peuvent faire plus de 200.000 km. En d’autres termes, durer la vie entière du véhicule.

    C'est pourquoi les factures sont bien plus allégées. Les recommandations de passage chez le garagiste sont également plus souples. L'entretien quotidien effectué sur un véhicule électrique comprend surtout le changement des balais d'essuie-glace, du filtre à pollen pour garder une bonne atmosphère à l'intérieur et le changement des pneus dont l'usure peut être identique, dépendant de la conduite.

    Les économies faîtes sur un véhicule spécifique sont explicitement communiquées que par quelques constructeurs d'automobiles. Les utilitaires communiquent d'avantage. A titre d'exemple, le constructeur Ford a informé qu' avec son E-Transit, il était possible de faire jusqu'à 40% d'économies. En vérité, cela peut être d'avantage . C'est ce qu'évoquent continuellement les gros rouleurs, à savoir les chauffeurs de taxi et les VTC.

    Un budget en électricité moins lourd


     

    Prenons à nouveau la Peugeot 208. Possédant un modèle de moteur cent pourcents électrique, diesel et essence, il est très simple de comparer le budget consommation. Un véhicule électrique consomme en moyenne 15 kWh/100 km. Après une recharge à domicile pendant les heures creuses, le coût en électricité est de deux euros pour cent km. (0,1344€ TTC le kWh selon le tarif en vigueur d'EDF).

    Avec un modèle essence, faire le même trajet revient à 6,55€ ( prix moyen établi à la fin novembre 2020 : cinq litres à 1,31€). Pour un modèle diesel, ce dernier est 5,50 € (4,5 litres à 1,22€ ). Sans prendre en compte les frais d’entretien, si le prix des carburants demeurait pareils, les économies effectuées avec une e-208 pourraient être de 3.500 € en comparaison à la BlueHDi 100 et de 4.550€ avec le modèle PureTech 75.

    Le gouvernement souhaitant arrêter les carburants issus du pétrole, il est prévu que les prix à la pompe augmentent dans les prochaines années. La répartition du coût d'acquisition entre le prix d'achat d'un véhicule électrique et d'un équivalent thermique se fera donc dans un délai plus court.

    Une chance pour les spécialistes

    Lors d'une entrevue en octobre 2020 avec le magazine Automobile Propre, un conducteur de taxi possédant un véhicule Tesla Model 3 à fait part des économies réalisées par rapport à son ancienne voiture, une Skoda Superb TDI. En réalisant 75.000 km/ an, il a estimé faire 400€ d'économies par mois. Cela incluant la mensualisation du prix d'achat, l'entretien du véhicule et l’électricité.

    Le bonus gouvernemental, l’exonération partielle ou totale des frais de carte grise et la prime à la conversion (2.500 € minimum jusque début juillet 2021) représente une aubaine pour les professionnels. Cette année, est mis à leur disposition une aide inédite de 5.000 € pour un véhicule particulier ou un utilitaire acheté neuf à moins de 45.000 €. Puis de 3.000 € si le coût est de 45.000 à 60.000 €.

    Au sein des zones à faibles émissions métropolitaines (ZFE ), les spécialistes ont également la possibilité de profiter jusqu'à plus de 5000 € d’aides supplémentaires. ( Prendre connaissance auprès de la collectivité à laquelle appartient votre commune ou auprès de votre région).

    Viens aussi s'ajouter des avantages fiscaux : un sur-amortissement de quarante pourcents de la valeur du véhicule et une exonération de taxe sur les TVS (véhicules de sociétés).

    Arval, filiale de BNP Paribas annonce dans l'édition du TCO Scope un coût de revient kilométrique clairement avantageux avec la Peugeot e-208 vis-à-vis des modèles diesel et essence.

    photo_marion.jpg

    Marion Demézières

    Etudiante en Mastère Économie Sociale et Solidaire, Marion s'intéresse aux politiques d'énergies renouvelables. Elle a rejoint l'équipe de rédaction pour faire de la veille sur les nouveaux acteurs du marché.

    Comparez et économisez 350€

    je compare !

    Sommaire

      Utilisation des cookies

      Hopenergie.com utilise des cookies afin de vous assurer la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation vous acceptez cette utilisation. En savoir plus

      NonOui
      je compare !