Comparez les offres d’électricité
Le comparateur d’électricité

Comment mieux comprendre le prix de l'électricité en France ?

Le tarif concernant l'électricité est réglementé par la Commission de Régulation de l'Énergie. Tous les particuliers s'acquittent chaque mois d'un montant différent, car ce prix fluctue en fonction de divers facteurs, en plus de la consommation électrique. Justement, comment comprendre le coût de l'électricité ? Quel est celui appliqué aux particuliers et aux professionnels ? Pas facile de s'y retrouver. Aussi, nous vous proposons un guide, dans le but d'y voir un peu plus clair.

De quoi dépend le prix de l'électricité pour les particuliers ?

En France, le prix de l'électricité dépend de trois facteurs : l'option tarifaire que vous avez choisie, la puissance du compteur et bien évidemment, la grille tarifaire de votre fournisseur d'électricité. Voici plus de précisions, qui vous aideront à comprendre comment est calculée votre facture d'électricité.

L'option tarifaire

Lorsque l'on parle d'option tarifaire, on se réfère à des notions que vous connaissez très certainement. Il s'agit de l'heure creuse, l'heure pleine, le tarif de base et le tarif Tempo. Dans ce cas, on se réfère au coût du kWh, qui n'a rien à voir avec celui de l'abonnement souscrit auprès d'un fournisseur.

  • Le tarif basique : si vous avez choisi une offre de ce type, alors le prix du kWh sera le même, peu importe le moment de la journée.
  • Le tarif heure pleine - heure creuse : pendant une plage horaire de 8 heures par jour, qui est généralement fixée la nuit, le coût de l'électricité est en baisse et donc beaucoup plus avantageux. Aussi, c'est le bon moment pour faire tourner votre machine à laver, votre lave-vaisselle et tous les appareils qui nécessitent des ressources importantes en courant. En dehors de ces heures, le tarif électrique est celui de base, il est donc plus élevé.
  • L'offre Tempo : dans ce cas, le prix de l'électricité varie en fonction des jours de l'année (classés selon un système de couleurs, rouge pour un tarif élevé, blanc pour un coût relativement cher, et vert pour un prix avantageux) , et chaque jour se voit appliquer un tarif heure pleine et heure creuse. Aussi, pour prendre connaissance de la couleur du jour, connectez-vous sur l'espace client du site du fournisseur.

La puissance du compteur

La puissance du compteur a également un impact sur le prix de votre électricité. Celle-ci peut aller de 3 kVa pour les petites consommations, à 36 pour les foyers qui consomment énormément d'électricité. Vous vous demandez peut-être quel est le rapport, entre cette puissance et le prix de votre électricité ? C'est simple, plus vous avez de gros besoins électriques, et donc plus la puissance de votre compteur est importante, plus le coût de votre abonnement sera élevé. Aussi, vous l'aurez compris, puissance et abonnement sont étroitement liés.

Le fournisseur d'électricité choisi

Bien évidemment, tous les fournisseurs d'électricité ne proposent pas leurs abonnements au même tarif. Avant 2007, la question ne se posait pas : les seuls fournisseurs en électricité pour les particuliers étaient EDF ou Engie. Depuis, le marché s'est débloqué à la concurrence. Aussi, on peut mettre en lumière deux types de tarifs différents :

  • L'électricité au tarif réglementé, c'est celui que propose EDF. Vous le connaissez très certainement, il est surnommé le tarif bleu. Nous avons mentionné précédemment la Commission de Régulation de l'Électricité. Dans ce cas, c'est elle ainsi que le ministère qui fixent ce coût. Si le tarif bleu est choisi par un très grand nombre de foyers en France, c'est souvent par méconnaissance du tarif du marché, qui est lui beaucoup plus avantageux.
  • L'électricité au tarif du marché : dans ce cas, le prix du kWh n'est en aucun cas soumis à une réglementation. En effet, c'est bel et bien le fournisseur qui choisit d'établir de façon libre le tarif appliqué. Aussi, si vous souhaitez faire des économies, il serait bon de se renseigner afin d'en savoir un peu plus, quant aux offres proposées. Alors qu'EDF propose 0,1450€ du kWh, Direct Energie le facture à 0,1344€.

Comprendre votre facture d'électricité

Vous savez maintenant de quoi dépend le prix de l'électricité, et plus particulièrement du kWh. Pour aller plus loin encore, nous allons voir de quoi se compose votre facture, afin de mieux la comprendre et surtout, de savoir ce que vous payez chaque mois. Aussi, on retrouve plusieurs éléments dans votre grille tarifaire :

  • La rémunération du fournisseur : elle représente 33% de votre facture. Cette rémunération, aussi appelée "part fourniture", permet de financer la production et les divers aspects de la commercialisation de l'électricité. Vous payez, par exemple, les conseillers qui vous reçoivent par téléphone, le service de facturation...
  • Le tarif d'acheminement : équivalent à 27% du montant de la facture, ce coût est fixe quel que soit le fournisseur que vous avez choisi. Il s'agit ici de payer la distribution ainsi que le transport de l'énergie, effectués par une seule et même entreprise. Voilà pourquoi le tarif d'acheminement reste le même, peu importe votre abonnement
  • Les diverses taxes : équivalentes à 35% de votre facture, ce sont la TVA, la contribution au service public de l'électricité, la contribution tarifaire d'acheminement, ainsi que les taxes sur la consommation finale d'électricité. Ces taxes sont d'ailleurs en constante augmentation.

Le tarif de l'électricité pour les professionnels : la loi NOME

Avant 2016 et la loi NOME, les entreprises pouvaient bénéficier de tarifs préférentiels, dans le cas où la puissance du compteur était supérieure à 42kVa.

  • Le tarif jaune était proposé aux entreprises dont la puissance souscrite se situait entre 42 et 240 kVa.
  • Le tarif vert concernait les entreprises dont la puissance souscrite était supérieure à 240 kVa.

Ces tarifs réglementés jaunes et verts, proposés uniquement par EDF et Engie et autorisés par l'État, représentaient alors une entrave à la concurrence. Les coûts de l'électricité plus avantageux ne permettaient pas aux fournisseurs alternatifs de toucher les professionnels. La loi NOME supprime ces fameux tarifs réglementés depuis le premier janvier 2016. Mais alors, qu'est-ce qui a changé pour les entreprises ? Maintenant, celles-ci se voient dans l'obligation de souscrire à un abonnement au prix du marché. Aujourd'hui, de nombreux fournisseurs proposent des offres adaptées pour ces professionnels.

Utilisation des cookies

Hopenergie.com utilise des cookies afin de vous assurer la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation vous acceptez cette utilisation. En savoir plus

NonOui
je compare !