Comparez les offres d’électricité
Le comparateur d’électricité

L'énergie nucléaire est-elle renouvelable ou non ?

Une énergie renouvelable est définie en tant que telle, lorsqu'il s'agit d'une ressource illimitée dont le renouvellement est rapide. Les énergies renouvelables employées pour produire de l'électricité et du chauffage sont l'énergie solaire, éolienne, hydraulique, la géothermie ainsi que la biomasse. Mais alors, l'énergie nucléaire est-elle renouvelable ? La réponse est non, puisqu'elle utilise, pour générer de l'électricité, un élément radioactif qui existe en quantité limitée. Comment fonctionne une centrale nucléaire ? Qu'est-ce que l'uranium, l'énergie fossile qui est employée pour créer de l'électricité ? Explications.

Comment fonctionne une centrale nucléaire ?

Les centrales nucléaires fonctionnement grâce à la fission des atomes d'uranium, un procédé qui a pour propriété de créer de la chaleur, qui sera transformée en vapeur puis en électricité. Voici, un peu plus en détail, ces différentes étapes :

  • Le circuit primaire et la production de chaleur : la fission des atomes d'uranium a lieu dans les réacteurs de la centrale nucléaire. Cette fission permet de générer une quantité très importante de chaleur, ce qui aura pour effet de chauffer l'eau, que l'on retrouve autour du réacteur. Celle-ci atteint alors une température de 320 degrés. Afin de l'empêcher de bouillir, elle est maintenue sous pression dans un circuit fermé, ou primaire.
  • Le circuit secondaire et la création de vapeur : un générateur de vapeur se situe entre le circuit primaire et secondaire. Lorsque l'eau arrive dans le générateur, celle-ci est à 320 degrés. Aussi, elle chauffe l'eau du circuit secondaire et permet de créer de la vapeur, dont la pression produire va entraîner un mécanisme de turbines. En tournant, ces dernières vont activer un alternateur, qui aura pour but de créer un courant d'électricité alternatif. Interviens alors un transformateur, qui assure le transport de l'énergie dans les lignes à très haute tension.
  • Le refroidissement : lorsque l'eau sous forme de vapeur sort de la turbine, celle-ci doit être refroidie dans un condensateur. Elle retrouve alors son état liquide, grâce au refroidissement opéré par l'eau contenue dans le condensateur. Celle-ci provient de la mer, de la rivière ou du fleuve environnant.

Le principe de fonctionnement d'une centrale nucléaire est simple : il s'agit de chauffer de l'eau à très haute température, pour créer de l'électricité. Toutefois, le procédé de fission implique l'utilisation d'un élément radioactif, l'uranium, qui n'est pas une énergie renouvelable.

La centrale nucléaire utilise de l'uranium

L'uranium est donc le carburant des centrales nucléaires, un élément radioactif qui est utilisé sous sa forme enrichie pour produire de l'énergie. Il a été découvert en 1789, mais ce n'est qu'en 1841 qu'il parvient à être isolé pour être ensuite utilisé dans les procédés de fission nucléaire.

  • L'uranium, une énergie fossile : l'uranium ne peut être créé que par une supernova, c'est-à-dire l'explosion d'une étoile. Si cet élément radioactif est présent sur Terre, c'est uniquement grâce à l'un de ces évènements. De ce fait, il s'agit d'une ressource limitée, que l'on qualifie de fossile. S'il est toutefois présent en abondance, il n'est que faiblement concentré. Aussi, son exploitation est difficile et économiquement très onéreuse. Si l'on en croit l'Agence pour l'énergie nucléaire, les réserves d'uranium pourraient permettre aux centrales de fonctionner pendant encore 100 ans.
  • Les propriétés de cet élément radioactif : on retrouve cet élément radioactif dans la nature, et notamment dans les roches, les sols, les plantes, et même dans les animaux y compris l'homme. L'uranium est également un composant de l'air. Sous sa forme purifiée, il se présente sous forme de métal blanc et brillant, plus solide que d'autres matériaux de ce type.
  • Les autres utilisations de l'uranium : si l'uranium constitue le seul carburant des centrales nucléaires, il intervient également dans la fabrication d'armes, et notamment la première bombe atomique tombée sur Hiroshima en 1945. Il est présent également dans la composition de pigments, utilisés dans des domaines tels que la faïencerie ou la verrerie.

La fusion nucléaire, un procédé durable et propre

Nous avons vu que les centrales nucléaires fonctionnaient sur le principe de la fission, impliquant l'utilisation d'une ressource fossile non renouvelable. Toutefois, des recherches sont actuellement en cours pour mettre au point un procédé de fusion nucléaire. Il s'agit du projet International thermonuclear experimental reactor, dont le laboratoire est implanté dans les Bouches-du-Rhône.

L'objectif est de démontrer que le procédé de fusion permettrait de créer lui aussi de l'électricité. Dans ce cas, l'uranium serait remplacé par le deutérium. Il s'agit également d'une énergie fossile, néanmoins, elle est disponible dans des quantités particulièrement importantes, ce qui permettrait de produire de l'électricité pendant plusieurs centaines de milliers d'années.

Le deutérium est présent dans les océans, il s'agit d'un composant que l'on retrouve à l'intérieur des étoiles. D'autre part, les centrales nucléaires fonctionnant par fusion n'émettraient aucun rejet de CO2, les déchets nucléaires seront également moindres. Justement, intéressons-nous dès à présent à l'impact environnemental d'une centrale.

L'impact d'une centrale nucléaire sur l'environnement

Une centrale nucléaire rejette du CO2. Toutefois, ces émissions sont nettement moindres que celles d'une centrale à charbon par exemple, elles ne permettent pas d'augmenter de manière significative l'effet de serre. Toutefois, d'autres impacts méritent d'être mentionnés :

  • Le réchauffement de l'environnement : nous avons vu que pour fonctionner, une centrale nucléaire avait besoin de chauffer de l'eau à haute température. Aussi, cela entraîne un réchauffement de l'environnement ambiant, notamment un réchauffement des eaux. La biodiversité autour des centrales est donc menacée. D'autre part, cette chaleur n'est pas en mesure d'intervenir dans le chauffage urbain, puisque les centrales sont généralement excentrées.
  • Les rejets et déchets radioactifs : l'eau des centrales nucléaires est bien évidemment traitée et nettoyée de ses particules radioactives. Toutefois, cela n'est pas suffisant pour éviter une pollution des fleuves, des rivières et des mers, ainsi que des nappes phréatiques. De plus, 200 tonnes de déchets nucléaires sont générées par année, dans lesquels se trouvent 99% de la radioactivité de l'uranium. L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs impose aux propriétaires des centrales d'entreposer les déchets dans des centres de stockage. Le conditionnement des substances les plus radioactives est encore sujet à des recherches. Le projet Cigéo vise à enfouir les déchets radioactifs à plusieurs centaines de mètres sous terre.
Utilisation des cookies

Hopenergie.com utilise des cookies afin de vous assurer la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation vous acceptez cette utilisation. En savoir plus

NonOui
je compare !