Comparez les offres d’électricité
Le comparateur d’électricité
Tous les acuts Hopenergie

Intox : Une voiture électrique manque d'autonomie

Le 16/04/2021

Sommaire


    Il a été si simple et rapide d'allonger l'autonomie des voitures électriques dans les années 2010, que  beaucoup de personnes pensent encore à tord en 2021 qu'elle se situe autour des cent km. Comme très souvent et sur divers sujets, les origines de telles idées proviennent de prises de paroles hasardeuses. Le sujet des voitures électriques n'y fait pas exception.

    Petit éclaircissement des mémoires, lors d'une interview avec le journal JDD en 2014,Jean Todt, président de la Fédération internationale de l’automobile, abritant notamment le championnat de Formule E, confessait sur les voitures électriques : « J'en suis certain, aucune voiture électrique ne sera capable de Paris-Nice sans recharge. Du moins de mon vivant. Et il faut des heures pour la recharger ».

    Jean Todt confirmait ses dires en janvier 2020 a Forbes , « Une voiture électrique est bien un moyen de se déplacer, mais elle possède des limites d’autonomie […] Il est inenvisageable de faire aisément de grandes distances avec une telle voiture à l'heure actuelle».

    Début : Une autonomie de 80 km

    Durant les années 90, l'autonomie de la Peugeot 106, de la Renault Clio ou encore de la Citroën Saxo (pour ne citer qu’elles) étaient très souvent en-deçà des 80 kilomètres.

    Lors de l'interview de Jean Toldt accordée à JDD en 2014, l’autonomie en conditions réelles de la Nissan Leaf, de la Renault ZOE, de la BMW i3 ou encore de la Peugeot iOn étaient entre 90 et 160 km ( exception faîte pour les voitures avec l'option prolongateur d’autonomie).

    Déjà à cette époque, il était facile de conduire dans un rayon de 400 km avec une Tesla Model S sans devoir recharger sa batterie. Pouvant accueillir sept passagers en son sein, ce véhicule n’est pas ce qu'on peut appeler une voiture de ville.

    Bien qu'à l'époque cette voiture américaine pouvait représenter un idéal inaccessible, cet engin n'est plus une exception confirmant une règle arbitraire.

    Aujourd'hui : une autonomie dépassent les 300 km

    Les véhicules Model X et Tesla Model S ne sont plus les seuls modèles à posséder une autonomie importante. De nouveaux modèles tels que La Porsche Taycan et la Xpeng P7 ce sont mis au point.

    En tout juste quelques années, l’autonomie des voitures électriques de milieu de gamme a dépassé les 300 kilomètres d'après le cycle WLTP : Hyundai Kona (484 km), Kia e-Niro (455 km), Renault Zoé 50 (395 km), Peugeot e-208 (340 km), Opel Corsa-e (340 km)... Ces véhicules se sont fait rattraper par la nouvelle génération de voitures électriques. Notamment la Volkswagen ID.3. Pour un pack de 77 kWh, vous bénéficiez d'une autonomie dépassant les 500 km. Des chiffres également en hausse pour les citadines. Par exemple, avec la voiture électrique Renault Twingo, parcourez plus de 200 km en ville. Une autonomie bien au-delà des besoins quotidiens des citoyens.

    L'autonomie bientôt identique aux thermiques ?

    L'autonomie des voitures électriques devraient égaler celles des véhicules thermiques avant 2030.

    C'est une promesse faîte par les constructeurs automobiles ainsi que les fabricants de batteries qui investissent des sommes astronomiques pour obtenir des chimies de cellules en passe de devenir matures avec des empreintes environnementales allégées. Pourquoi ? Car ils croient en un véhicule, électrique, aussi affranchi que les véhicules roulant au pétrole. Parmi les technologies les plus prometteuses : les batteries d « solides », dont l'entrée sur le marché est prévu pour 2025.

    Prolonger l'autonomie si besoin est

    Toutefois, alors que l’autonomie de la voiture électrique se hisse rapidement au niveau des véhicules essence et diesel, certains électromobiliens appellent à arrêter cette course à la capacité énergétique. De plus, à défaut d’un réseau de efficace de recharge dans tout le pays, de nouveaux projets sont à l'étude.

    Le projet d’EP Tender est sans nul doute l'un des plus prometteurs. Ce dernier veut prolonger l’autonomie des véhicules électriques grâce à une petite remorque, pouvant fournir si besoin, à un prix très compétitif, 60 kWh. Cette solution se vase sur les parcs d'échange, se trouvant sur les grands axes. Cela permettrait non seulement de rester avec un pack de 50 kWh pour son véhicule, mais aussi de sillonner toutes les routes de France aussi rapidement qu'avec un véhicule à diesel ou à essence.

    Faire Aix-en-Provence-Paris, sans perdre d'heures à recharger son véhicule arrive ! Si l'ensemble des acteurs concernés ( influenceurs, financeurs, automobilistes, décideurs politiques, constructeurs) jouent évidemment le jeu.

    photo_marion.jpg

    Marion Demézières

    Etudiante en Mastère Économie Sociale et Solidaire, Marion s'intéresse aux politiques d'énergies renouvelables. Elle a rejoint l'équipe de rédaction pour faire de la veille sur les nouveaux acteurs du marché.

    Comparez et économisez 350€

    je compare !

    Sommaire

      Utilisation des cookies

      Hopenergie.com utilise des cookies afin de vous assurer la meilleure expérience possible. En poursuivant votre navigation vous acceptez cette utilisation. En savoir plus

      NonOui
      je compare !