La pompe à chaleur air-eau : Ses avantages et inconvénients

Le 16/06/2023

45% des rénovations des modes de chauffage français impliquent le pose d’une pompe à chaleur. Ce système de chauffage, particulièrement soutenu par les pouvoirs publics permet de satisfaire aux besoins énergétiques d’un logement, sans utiliser de combustible. Si vous préparez votre rénovation énergétique, vous devriez prendre connaissance des avantages de ce système, mais également de ses inconvénients. Voici notre résumé, pour vous aider à effectuer le bon choix.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-eau ?

Une pompe à chaleur est un système de chauffage qui fonctionne à l’électricité. La chaleur est produite en récupérant les calories naturellement présentes à l’extérieur du logement.

La pompe à chaleur air-eau propose de piocher les calories dans l’air extérieur de manière à chauffer le circuit d’eau des radiateurs du logement.

Sans combustible, ce système ne nécessite aucune recharge et peu d’entretien, mais requiert une alimentation électrique.

Des avantages indéniables pour une PAC air-eau

Un système économique

L’avantage principal de ce système reste son coût de fonctionnement très bas. En effet, sans combustible et avec peu entretien, la pompe à chaleur peut chauffer un logement à bas prix.

Les frais, qui sont principalement constitués par l’électricité, permettent une rentabilité moyenne atteinte en moins de 10 ans.

Une installation aisée

Contrairement aux idées reçues, l’installation d’une pompe à chaleur est relativement rapide et simple.

Un professionnel peut installer une PAC air-eau en une journée, voire moins selon les configurations.

Pour ne rien gâcher, cet équipement peut remplacer une chaudière à combustible et s’intégrer au système des radiateurs à eau. Haute ou basse température, fonte ou acier, les radiateurs à eau peuvent être conservés.

Un système mixte

Les PAC air-eau modernes, contrairement aux versions air-air, peuvent proposer un fonctionnement mixte.

Il est ainsi possible de bénéficier du chauffage, mais également de l’eau chaude sanitaire. Cet avantage vous permet de bénéficier d’une eau chaude à bas prix pour vos installations sanitaires.

Ce fonctionnement repose sur la présence d’un ballon d’eau chaude intégré à la pompe à chaleur, dont le volume peut aller jusqu’à 200L.

Une installation moderne

Les pompes à chaleur sont des systèmes particulièrement modernes. Elles peuvent ainsi être associées à des vecteurs de chauffage variés, comme un chauffage au sol ou un réseau basse température.

Par ailleurs, une PAC air-eau peut être pilotée par une solution domotique, offrant ainsi la possibilité d’automatisation de la chauffe ou de création de zones de températures différentes.

Cette modernité permet in fine de réaliser de substantielles économies en évitant le gaspillage lié à la surchauffe.

Un équipement plus écologique

Certes, l’électricité, énergie dont les PAC ont besoin, est toujours massivement produite par combustion du charbon et du pétrole. Cependant, cette consommation est très largement inférieure à celle des chaudières à combustion.

Au final les PAC sont des systèmes plus écologiques que les chauffages à combustible, qui pourraient un jour bénéficier d’une électricité 100% verte, sans être remplacées. 

De nombreuses subventions

Les pouvoirs publics proposent de nombreuses subventions pour réduire le prix d’une pompe à chaleur air-eau.

Certaines aides sont soumises à des conditions de revenus, tandis que d’autres sont accessibles à tous les foyers.

Grâce à ces aides financières, les PAC air-eau sont à la portée de toutes les bourses. La seule condition est de faire intervenir un professionnel RGE (Reconnu garant de l’Environnement).

Quelques inconvénients inhérents à ce système

Un coût d’achat élevé

Le principal écueil d’une PAC est son coût d’achat, qui, sans subventions, reste élevé.

Reste toutefois, que la PAC air-eau est l’une des PAC les plus abordables, tant à l’achat qu’à l’installation.

Il est donc particulièrement recommandé de bien préparer votre dossier subvention pour réduire vos dépenses.

Un fonctionnement lié aux températures extérieures

Puisque le principe d’une pompe à chaleur est de puiser les calories présentes à l’extérieur, il est logique que ses performances dépendent des températures extérieures.

On affirme souvent qu’en dessous de 7°C les performances sont très réduites, mais les modèles les plus récents conservent leur capacité de chauffe jusqu’à -15°C.

Il n’en reste pas moins que plus les températures extérieures sont basses, plus la consommation énergétique augmente. Si vous habitez une région froide, il faut ainsi opter pour un modèle qualitatif et performant.

Certaines nuisances sonores

Toutes les pompes à chaleur disposent d’une unité extérieure équipée d’un ventilateur dont la taille est très variable. Ce ventilateur ainsi que les autres composants qui le complètent, émettent du bruit.

Les PAC air-eau entrée de gamme peuvent ainsi créer de sévères nuisances sonores qui peuvent même entrainer des querelles de voisinage.

On recommande des modèles qualitatifs ayant un niveau sonore de 45dB à 55dB à une distance de 1m.

Un emplacement extérieur important

Plus votre PAC air-eau est puissante, plus elle est imposante. Si le volume nécessaire à l’unité intérieure ne varie pas en fonction de la puissance, celui de l’unité extérieure y est directement soumis.

Il faut ainsi réserver une place allant de 1m² à 1,5m² pour cette unité. De surcroît, la surface nécessaire devra être bétonnée sur une dizaine de centimètres d’épaisseur, de manière à offrir à l’équipement une stabilité parfaite.

Gersende de Sabran-Pontevès

Gersende de Sabran-Pontevès

Diplômée de l'EFAP, Gersende a travaillé pendant 15 ans en tant que Directrice de l'Evénementiel chez Pierre Cardin. En 2018, elle crée le comparateur Hopenergie.com avec ses associés et publie régulièrement des guides et des articles sur l'énergie.

Linkedin

Je compare !