• Home
  • >
  • comparateur-gaz
  • >
  • Hausse du prix gaz en 2023 : prévisions et historique

Hausse du prix gaz en 2023 : prévisions et historique

Le 25/11/2022

Sommaire


    De par le contexte actuel, le prix de l’électricité y compris celui du gaz a subi une forte augmentation. Le gouvernement a donc mis en place des solutions afin d’aider les consommateurs à contrer cette hausse, il s'agit notamment du bouclier tarifaire.

    Toutefois, les tarifs réglementés de gaz prenant fin en juillet 2023, l'état ne pourra plus intervenir pour geler ces tarifs. D’autre part, si vous n'avez pas changé d’offre vous-même, vous basculerai automatiquement sur une offre de marché d'Engie. C’est pour cela que nous vous conseillons de comparer les différentes offres pour trouver la formule qui correspond à vos besoins.

    Comparatif gaz 09 73 76 40 00

    Hausse du prix du gaz en 2023 

    Bruno Le Maire, ministre de l’économie, a annoncé une hausse du prix du gaz pour début 2023. Cette augmentation sera limitée à 15 % (et non plus 4% comme en 2022). Cette augmentation moyennera ainsi des factures de l'ordre de 25 €/mois pour les consommateurs de gaz. L'augmentation aurait été d'environ 200 €/mois sans ce bouclier tarifaire. Cette mesure concerne autant les logements sociaux, les copropriétés, que les petites entreprises et les plus petites communes.

    Tarif réglementé du gaz Engie

    On distingue les offres à prix de marché, fixées directement par contrat et les tarifs réglementés, établis par les pouvoirs publics : il y a des offres de gaz à prix fixes et d'autres dites à prix indexés, dont le tarif varie selon une formule de calcul. Tous les fournisseurs de gaz proposent ce type de contrat mais seul Engie, le fournisseur historique de gaz peut appliquer les tarifs dits réglementés. Voici l'volution du TRV depuis 2019 (Source CRE)

    hausses de 15% pour le prix gaz en janvier 2023

    Fin des tarifs réglementés du gaz en 2023

    Le tarif du gaz, à partir du 1er juillet 2023, sera soumis exclusivement au prix du marché. La loi prévoit la fin de la distribution des TRV de gaz naturel.

    En effet, la loi Énergie et Climat, promulguée en novembre 2019, inscrit la fin progressive d'ici à 2023 de ces tarifs.

    Pour quelles raisons ? le Conseil d'État avait jugé que les tarifs réglementés de gaz étaient contraires au droit européen. À l'avenir, les Français pourront se tourner vers les fournisseurs de gaz de leur choix.

    Ainsi il n'est plus possible depuis novembre 2019 de souscrire un contrat au gaz du tarif réglementé. Donc si vous décidez d'abandonner le tarif réglementé de gaz, il ne sera désormais plus possible de revenir en arrière : il vous faudra alors souscrire une offre de gaz à prix de marché.

    Si vous bénéficiez d'un contrat de gaz Engie, pas de panique, vous pouvez changer d’offre de gaz avant la fin des tarifs réglementés annoncée pour le 30 juin 2023 pour les particuliers. Selon les modalités prévues par la loi, 5 courriers d'information, entre début 2020 et le mois de mars 2023, seront envoyés aux clients particuliers ayant souscrit un contrat de gaz Engie au tarif réglementé.

    Après la date du 1er juillet 2023, si vous n'avez toujours pas changé de contrat de gaz, celui-ci changera chez Engie automatiquement, pour passer à une offres dites "de marché" du fournisseur. Si vous décidez de quitter Engie pour choisir un fournisseur de gaz moins cher, comparer les offres sur le comparateur gaz Hopenergie.com !

    Pourquoi la fin du tarif réglementé du gaz ?

    Les tarifs réglementés de vente de gaz qu’Engie commercialise sont considérés pour une mise en place d'un marché concurrentiel effectif comme une entrave. Pour les grosses copropriétés ou les entreprises, les TRV de gaz Engie ont déjà disparu.

    Le 1er juillet 2023, le tarif réglementé du gaz va disparaître et Engie a d’ores et déjà arrêté la commercialisation de nouveaux contrats reliés à ces tarifs. Néanmoins un peu plus de 3 millions de foyers français, selon les derniers chiffres disponibles, y souscrivaient encore à la fin de mars.

    Comment sont calculés les tarifs réglementés de gaz ?

    Les TRV de gaz sont calculés en fonction des différents éléments ci-dessous :

    • Les coûts d’approvisionnement en gaz naturel ;
    • Les coûts de transport du gaz ;
    • Les coûts de distribution ;
    • Les coûts de stockage ;
    • Les coûts commercialisation.

    Concernant l'approvisionnement, il comprend l'achat auprès des producteurs du gaz naturel ainsi que les extractions depuis les gisements. Et enfin l’acheminement du gaz jusqu'à la France.

    Le saviez-vous ? En France, 99 % du gaz consommé est importé. Ainsi les faibles niveaux de stockage ainsi que la hausse des prix au niveau mondial vont impacter directement la facture de gaz du consommateur.

    Comparaison gaz 09 73 76 40 00

    Changer de fournisseur de gaz 

    Engie a cessé de commercialiser des contrats au TRV de gaz, mais continue pour le moment d'appliquer ces prix aux consommateurs en bénéficiant déjà. Il ne restera à l'avenir plus que des offres de marché pour le gaz, aux prix librement fixés par les fournisseurs d’énergie. C’est le moment de choisir un fournisseur de gaz moins cher en comparant les offres sur www.hopenergie.com.

    Concernant la démarche en elle-même, le changement de fournisseur de gaz pour un même logement est très facile : il suffit simplement de souscrire un nouveau contrat auprès du fournisseur de gaz choisi. Ce dernier s'occupe ensuite de résilier votre ancien contrat : le client n'a ainsi aucune démarche de résiliation à effectuer. Le gaz étant distribué par le gestionnaire de réseau GRDF, et ce quel que soit le fournisseur choisi, le client ne subit pas de coupure de gaz durant le changement de fournisseur.

    Quelles sont les informations requises pour la souscription d'un nouveau contrat de gaz ?

    Le client doit réunir l’ensemble des informations ci-dessous :

    • l’adresse du logement avec tous les compléments d’adresse utiles afin d’identifier le compteur de gaz (étage, numéro d’appartement, nom de l’ancien occupant etc.).
    • le numéro de Point de Comptage et d’Estimation du compteur de gaz (composé de 14 chiffres), qui est l’unique identifiant de l'appareil de comptage.
    • la relève du compteur de gaz qui permet de déterminer l’index de référence à partir duquel débutera le nouveau contrat de gaz.
    • un RIB pour payer les mensualités par prélèvement automatique.

    Les séniors sont particulièrement impactés la hausse du prix de gaz qui vient diminuer leur pouvoir d'achat. Il est donc nécessaire pour eux non seulement de comparer les fournisseurs de gaz mais également de comparer les mutuelles ainsi que les assurances.

    Comment choisir une offre de gaz moins chère

    Il convient, pour disposer d’une visibilité financière satisfaisante, d’opter pour des contrats de gaz garantissant un prix attractif durant au moins un an, voire deux ans ou trois ans. Plusieurs contrats de ce type existent sur le marché de la fourniture de gaz actuellement. Néanmoins ces contrats sont souvent plus chers que l’offre Gaz Tarif Réglementé notamment dans le contexte de crise de l’énergie. Le fournisseur Vattenfall, propriété à 100% de l’Etat suédois, est l’un des derniers à proposer une offre attractive avec une remise de 5% sur le prix du gaz par rapport au TRV d’Engie. Attention néanmoins car il ne s’agit pas d’une offre à prix fixe.

    Tarif Vattenfall - Offre Gaz Eco Plus

    Mis à jour Novembre 2022

    Abonnement € TTC/Mois  Prix du kWh gaz € TTC
    Vattenfall - Offre Gaz Eco Tarif réglementé gaz Vattenfall - Offre Gaz Fixe 36 mois Tarif réglementé gaz Vattenfall - Offre Gaz Fixe 36 mois
    Base (>1000 kWh) 8,51 9,50 0,1121 0,1069
    B0 (>1000 kWh et >6000 kWh) 8,51 9,50 0,1121 0,1069
    B1 et B2i Zone 1 (>6000 kWh) 20,81 21,81 0,0873 0,0833
    B1 et B2i Zone 2 (>6000 kWh) 20,81 21,81 0,0880 0,0840
    B1 et B2i Zone 3 (>6000 kWh) 20,81 21,81 0,0887 0,0847
    B1 et B2i Zone 4 (>6000 kWh) 20,81 21,81 0,0894 0,0853
    B1 et B2i Zone 5 (>6000 kWh) 20,81 21,81 0,0902 0,0861
    B1 et B2i Zone 6 (>6000 kWh) 20,81 21,81 0,0909 0,0868

    Pourquoi choisir une offre de gaz à prix fixe ?

    Les offres de gaz indexées, même si elles sont moins couteuses que celles d’Engie, ne garantissent pas de baisse des prix durables. Les tarifs sont indexés sur les tarifs réglementés, ainsi toute hausse des TRV de gaz implique obligatoirement une même hausse chez les fournisseurs alternatifs. Il est possible, afin d’éviter les augmentations, de souscrire un contrat de gaz à prix fixe. Le coût de l’électricité, dans ce cas de figure, n’augmentera pas selon les offres pendant un an, deux ans voire trois ans.

    Gare aux rattrapages tarifaires au-delà de ces périodes. Durant votre période de tarifs bloqués, si les prix du marché mondial du gaz venaient à nouveau à flamber, le rattrapage une fois le contrat reconduit serait sévère. Il ne faut ainsi pas hésiter une minute à mettre en concurrence régulièrement les différents fournisseurs pour bénéficier des rabais opérés garantis en permanence pour les nouveaux clients. La démarche peut se faire entièrement en ligne rapidement et ne nécessite que de connaître son PCE ou point de comptage et d'estimation, rappelé sur toutes vos factures gaz. Au moment de la souscription du nouveau contrat, ce numéro à 14 chiffres vous sera demandé, il identifie votre lieu de consommation du gaz naturel.

    Economiser sur sa consommation de gaz

    En outre, changer certaines habitudes peuvent aider les foyers Français à réaliser des économies d’énergie. Baisser le chauffage d'un degré par exemple permet de réduire sa facture pour le chauffage jusqu'à 7%. De la même façon, couvrir les casseroles durant la cuisson, c'est près de quatre fois moins de gaz qui est consommé sur le moment. Il s’agit de gestes simples sans conséquences sur votre confort.

    Meilleure offre gaz 09 73 76 40 00

    Evolution du prix du gaz

    Les tarifs du gaz ne cessent d’évoluer depuis 10 ans. Voici un historique des variations du prix du gaz depuis 10 ans.

    Hausses du prix du gaz en 2022 

    Dû à la guerre en Ukraine, le prix du gaz a flambé en Europe en 2022. En effet, la cote au TTF étant la référence néerlandaise en Europe, a atteint 345 euros par mégawattheure en mars 2022, ce qui est un record historique. Depuis, il a baissé mais reste toujours au-dessus des standards habituels. Pour lutter contre une hausse constante des prix, le gouvernement français a mis en place un bouclier tarifaire pour geler les prix jusqu'au 31 décembre 2022. Sans le gel des prix, le tarif réglementé de gaz aurait dû augmenter de 37,30 % TTC au 1ᵉʳ octobre 2022. Ainsi, le prix du gaz n'a connu aucune évolution au cours de l’année 2022.

    Gaz tarif réglementé Engie 2022

    Mis à jour Novembre 2022

    Abonnement Prix du kWh gaz
    Tarif Bleu Option Base EDF € TTC/Mois € TTC
    Base (< 1000 kWh) 8,51 0,1121
    B0 (> 1000 kWh et < 6000 kWh) 8,51 0,1121
    B1 et B2i Zone 1 (>6000 kWh) 20,81 0,0873
    B1 et B2i Zone 2 (>6000 kWh) 20,81 0,0880
    B1 et B2i Zone 3 (>6000 kWh) 20,81 0,0887
    B1 et B2i Zone 4 (>6000 kWh) 20,81 0,0894
    B1 et B2i Zone 5 (>6000 kWh) 20,81 0,0902
    B1 et B2i Zone 6 (>6000 kWh) 20,81 0,0909

    Tarif gaz : progression de 8,7% au 1er septembre 2021

    La nouvelle hausse des TRV avait été annoncée par la CRE pour le 1er septembre 2021. Cette augmentation représentait + 8,7% par rapport au 1er août 2021. Voici les explications avec le comparateur gaz Hopenergie.com.

    Depuis le mois de janvier 2021, les tarifs réglementés du gaz n’avaient eu de cesse d'augmenter. Le tarif du gaz en avril était de 7,9 centimes par kilowattheure, et au mois d'août il s'élevait à 9,34 centimes. Les prix du gaz ont été révisés à la hausse tous les mois de 2021.

    En France 99% du gaz est importé

    François Carlier, le délégué général du CLCV (association de consommateurs Consommation Logement Cadre de Vie) avait précisé dans le quotidien Ouest France, que cela n'avait pas trop de conséquences pour l'instant car à part pour la cuisson les gens n'utilisent pas trop de gaz naturel. Mais les factures de gaz ont été douloureuses en hiver.

    Ces hausses n’impactaient pas les consommateurs qui avaient choisi de souscrire à une offre annuelle de gaz fixe. Il n'y avait pas eu de variations mensuelles pendant toute la durée du contrat dans ces cas-là. Les contrats souscrits auprès d'Engie au tarif réglementé de vente de gaz concernaient en France à cette période près de 26% des consommateurs résidentiels.

    Pourquoi la hausse du prix du gaz en septembre 2021 ?

    Cette hausse était due au contexte social et à la reprise économique. La reprise économique mondiale expliquait assez facilement cette amplification du gaz en 2021. Les confinements dues à la pandémie avaient provoqué, en raison d'une très faible demande, une chute des prix du gaz. Les tarifs du kWh de gaz étaient remontés en flèche avec le retour très important de la demande. Les plus touchés ont été les pays d'Asie : en effet les coûts du gaz naturel liquéfié y étaient encore plus chers.

    Le contexte social dans l'Hexagone avait joué également un rôle : la crise des Gilets Jaune avait poussé au gel jusqu'en juin 2019 du tarif réglementé du gaz ainsi qu’au report de l’augmentation de la TICGN (taxe intérieure de consommation sur le Gaz Naturel). Aucune hausse du prix du kWh entre janvier et octobre 2019 n'avait donc été appliquée. La mise en application des réformes prévues par le gouvernement en 2019 et la reprise mondiale de la demande ont entraîné ainsi un renchérissement crescendo du TRV de gaz en 2021.

    Comme vu ci-dessus, les tarifs réglementés de vente de gaz sont amenés à disparaître le 1er juillet 2023. D’ailleurs il n’était, à cette période, déjà plus possible de souscrire chez Engie au tarif réglementé. Les offres de marché, à la différence des tarifs réglementés, sont commercialisés par l’ensemble des fournisseurs. Leur prix est déterminé par les fournisseurs et défini par contrat.

    Augmentation de 5,3% du prix du gaz au 1er Août 2021

    Le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz naturel d'Engie a augmenté au 1er août 2021 de 5,3%. Alors qu'il avait déjà très fortement augmenté en juillet de près de 10%, les tarifs réglementés du gaz au 1er août 2021 ont subi une hausse de 5,3% en moyenne. Pour les millions de foyers Français chauffés au gaz il s’agit d’un surcoût important. 
    Concrètement cela représente pour une famille avec deux enfants logeant dans une habitation de moins de 200 mètres carrés :

    • une hausse de la facture de gaz de 5 euros par mois pour le chauffage ;
    • une hausse de la facture de gaz d'1 euro par mois pour la cuisson et l'eau chaude.

    Après la crise sanitaire cette hausse en partie s'explique par des prix de l'énergie tirés vers le haut grâce à la reprise mondiale de l'activité économique. Les tarifs depuis le mois de janvier 2021 ont ainsi grimpé de près de 26%. En Europe c’est du jamais vu depuis 12 ans. Le prix du gaz, en 2009, était descendu sous le seuil des 9 euros par mégawattheure. Il atteint aujourd'hui plus de trois fois plus, soit 31 euros. le ministère de la Transition écologique de l'époque avait annoncé qu'une baisse des tarifs de gaz dans les prochains mois serait difficile à envisager.

    Hausse des tarifs du gaz Engie 1er juillet 2021 : +10%

    Après une année de hausse quasi-continue Engie avait vu bondir de +10% ses tarifs réglementés du gaz au 1er juillet 2021.

    Pourquoi le surenchérissement des prix du gaz en juillet 2021 ?

    Au 1er juillet 2021 les tarifs du gaz d'Engie avaient augmenté de 9,96% Hors Taxes. A cause principalement du boom des cours mondiaux, le TRV (tarif réglementé de vente du gaz naturel) commercialisé par le fournisseur historique Engie avait fortement augmenter au 1er juillet 2021 : une progression de près de 10% qui avait été annoncée par le régulateur.

    L’autre facteur important à prendre en compte était la hausse du coût des CEE (certificats d’économie d’énergie) : il s’agit d’un dispositif obligeant les fournisseurs d’électricité ou de à participer au financement des économies d’énergie.

    En juin 2021 il y avait déjà eu 4,4 % d’augmentation des tarifs réglementés du gaz Engie. Cependant cela faisait suite à une période de baisse durant la crise sanitaire. Au final, depuis le 1er janvier 2019, les tarifs du gaz n’avait augmenté que de 1,1 %, précise la CRE.

    Principales raisons de l’accroissement des cours mondiaux du gaz

    Les stocks de gaz en baisse : dû à un hiver 2020-2021 plus long que d'habitude et assez froid, la consommation en France des cinq premiers mois de l'année 2021 avait été 15 % supérieure à celle de 2020, d’après GRTgaz. Afin de pouvoir répondre à la demande de chauffage, il avait donc été nécessaire de tirer sur les stocks européens souterrains : un record avec 720 térawattheures, précise Gas Infrastructure Europe. De plus la demande en gaz a été soutenue car il fallait ensuite refaire les stocks de gaz.

    Par ailleurs la consommation était restée en Asie très importante, ce qui notamment s'explique par le post-Covid et la reprise économique. Au Brésil la demande a aussi été forte.

    Pourquoi les clients se sont détournés du tarif réglementé Engie en 2021

    Les petits consommateurs de gaz, en 2021, ont vu leurs factures de gaz flamber de 22%. Les foyers utilisant le gaz pour leur ballon d’eau chaude et leur chauffage ont même supporté un relèvement de près de 33% ! Une très mauvaise nouvelle qui était venue contrebalancer largement les 7 mois consécutifs de baisses constatées en 2020.

    Cela a donc été une douche froide pour les abonnés aux bons vieux TRV de gaz. Ils disposaient néanmoins, à cette époque, de solutions pour amoindrir la facture.

    Depuis 2007, le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence et de nombre d’opérateurs ont fait leur apparition en commercialisant des prix plus avantageux que les tarifs réglementés Engie. Ils disposaient d’un argument solide en 2021 pour attirer les clients en proposant une énergie 13%, 17% voire 20% moins cher (hors taxe) par rapport à celle des fournisseurs historiques (EDF et Engie).

    Toutefois de nombreux contrats n’apportaient aucune garantie de prix. Le consommateur profitait, pendant une période indéterminée plus ou moins longue, d’un tarif respectant la promesse de départ. Le fournisseur demeurait libre, passée cette période, de modifier sa grille tarifaire selon les fluctuations du marché.

    Les clients qui sont passés à une offre de marché chez Engie ?

    Pour dire adieu aux tarifs réglementés de vente du gaz, les clients n’étaient pas obligés de quitter Engie. En effet le fournisseur historique lui aussi distribuaient des offres de marché pour empêcher en partie le départ à la concurrence de ses clients. L'offre “Happ-e” Engie permettait de profiter à l’époque d'une réduction de -10% lors de la première année sur le montant de la consommation de gaz.

    Tarif Happ-e - Offre Gaz Happ-e 2 ans

    Mis à jour Novembre 2022

    Abonnement € TTC/Mois  Prix du kWh gaz € TTC
    Offre Gaz Happ-e 2 ans Tarif réglementé gaz Offre Gaz Happ-e 2 ans Tarif réglementé gaz Offre Gaz Happ-e 2 ans
    Base (>1000 kWh) 8,51 8,51 0,1267 0,1120
    B0 (>1000 kWh et >6000 kWh) 8,51 8,51 0,1267 0,1120
    B1 et B2i Zone 1 (>6000 kWh) 20,81 20,81 0,1267 0,0872
    B1 et B2i Zone 2 (>6000 kWh) 20,81 20,81 0,1267 0,0879
    B1 et B2i Zone 3 (>6000 kWh) 20,81 20,81 0,1267 0,0886
    B1 et B2i Zone 4 (>6000 kWh) 20,81 20,81 0,1267 0,0894
    B1 et B2i Zone 5 (>6000 kWh) 20,81 20,81 0,1267 0,0901
    B1 et B2i Zone 6 (>6000 kWh) 20,81 20,81 0,1267 0,0908

    Prix du gaz octobre 2020 : hausse de 4,7%

    La Commission de régulation de l'énergie avait annoncé un accroissement des tarifs réglementés du gaz. Cette augmentation, de 4,7%, avait été effective à compter du 1er octobre 2020.

    La facture énergétique s’était alourdie ce mois-là pour plusieurs millions de foyers français. Après une première hausse en août de 1,3% puis de 0,6% pour le mois de septembre 2021, les tarifs réglementés du gaz (TRV) avaient de nouveau augmenté fortement. Comme l’eut annoncé la CRE (Commission de régulation de l'énergie), la hausse s’était élevée à 4,7% et était entrée en vigueur au 1er octobre 2020. Cette inflation variait selon la nature de la consommation de gaz. Pour les foyers qui se chauffent à l’électrique l’augmentation n’a pas d’impact, mais le constat n’est pas le même pour les logements chauffés au gaz. Voici en détail ce qui avait été annoncé par la CRE :

    • Hausse du prix du Gaz pour la cuisson : +1,2% ;
    • Hausse du prix du Gaz pour un double usage (cuisson et eau chaude) : +2,6% ;
    • Hausse du prix pour le Chauffage au gaz : +4,9%.

    Pourquoi cette revalorisation du prix du gaz en 2020 ?

    Ce bond des tarifs réglementés s’expliquait selon plusieurs facteurs. Tout d’abord, la demande de gaz, à l'approche de l'hiver, était bien plus forte aux Etats-Unis, en Asie, et en Europe. Cette augmentation intervenait aussi via un mécanisme dit de lissage, jusqu'en février 2021. L'objectif étant de limiter les hausses de prix pouvant intervenir au dernier trimestre. La crise sanitaire du coronavirus avait en effet provoqué en Europe une chute des prix du gaz naturel entraînant à terme une augmentation des tarifs en fin d'année.

    Majoration de 0,6% du gaz en septembre 2020

    Les tarifs réglementés du gaz, exploités par Engie à des millions de foyers en France, ont augmenté le 1er septembre 2020 de 0,6%.

    C’était alors une mauvaise nouvelle pour les ménages concernant le pouvoir d'achat. Alors que le moral et les comptes des particuliers étaient déjà suffisamment éprouvés par les retombées de la crise sur les salaires et l'emploi, la CRE (Commission de régulation de l'énergie) avait annoncé au 1er septembre un relèvement de 0,6% des tarifs réglementés de vente du gaz. Cette hausse, par rapport au dernier barème d'août a été de :

    • 0,8% pour les ménages dans une petite copropriété ayant le chauffage au gaz (Tarif B2i) ;
    • 0,7% pour le chauffage au gaz ;
    • 0,4% pour les clients qui ont un double usage eau chaude et cuisson ;
    • 0,2% pour les clients bénéficiant du gaz pour la cuisson.

    La Commission de régulation de l'énergie avait alerté début juin 2020 dans le sillage du rebond des cours du gaz sur de fortes hausses des prix en deuxième moitié d'année. Pour lisser leur évolution, un mécanisme avait été mis en place jusqu'au mois de février 2021. Les tarifs réglementés de vente du gaz du fournisseur Engie, depuis le 1er janvier 2019, avaient connu une baisse en tout de 24%, selon le régulateur. D'ici à 2023 la loi prévoit une extinction progressive TRV, soit la fin des tarifs réglementés de vente du gaz.

    Prix du gaz en baisse le 1er mars 2020

    En moyenne le dimanche 1er mars 2020, les tarifs réglementés du gaz avaient baissé de 4,6%. La CRE (Commission de régulation de l'énergie), avait précisé que la baisse résultait d’une application de la formule tarifaire prévue dans l'arrêté du 27 juin 2019 concernant les tarifs réglementés de gaz naturel du fournisseur ENGIE. Le communiqué de la Commission de régulation de l'énergie faisait suite à une première baisse déjà enregistrée en janvier 2020. La baisse a fait descendre la facture de gaz sous la barre en moyenne des 1000 euros (pour une consommation annuelle de gaz de 14 000 kWh/an, niveau 2). Après fin 2019 et une phase d'augmentation, les tarifs du gaz repartaient ainsi à la baisse et la facture était proche de son plus bas historique. Ces TRV (tarifs réglementés de vente) de gaz ont connu entre le 1er janvier 2019 et mars 2020, une baisse cumulée de 18,6%.

    Globalement très douces pour la saison, ce sont les températures, le ralentissement économique lié au coronavirus ainsi que les stocks exceptionnellement élevés qui avaient permis une telle baisse. Si les prix réglementés de gaz ne sont plus distribués depuis novembre 2019, il restait environ 4 millions de Français qui en bénéficiaient encore à cette période. Pour les foyers qui utilisaient le gaz pour la cuisson des aliments, la baisse est de 1,2% et elle atteignait 2,7% pour les particuliers qui en font un double usage : pour l’eau chaude et pour la cuisson. Enfin, pour les particuliers qui se chauffaient grâce au gaz, ils bénéficiaient de la baisse la plus grande, avec des prix qui diminués de 4,8%.

    Liste des fournisseurs de gaz

    • Alterna
    • EDF
    • Butagaz
    • Vattenfall
    • Planète Oui
    • Engie
    • Antargaz
    • Cdiscount
    • Happe by Engie
    • Iberdrola
    • Dyneff
    • Energem
    • Energies du Santerre
    • Geg
    • Ohm Energie
    • Sowee
    • Wekiwi
    • Yeli
    • ENI
    • Gaz de Bordeaux
    • ilek
    • Mega Energie
    • TotalEnergies
    • ekWateur …

    Engie : 1er fournisseur de gaz 

    Engie est un fournisseur de gaz naturel et d'électricité français. Il est le premier fournisseur de gaz naturel en France et le deuxième producteur d'électricité. Engie est présent dans plus de 70 pays, principalement en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. La société est cotée en bourse à la Bourse de Paris et fait partie des indices CAC 40 et Euro Stoxx 50.

    Engie est une entreprise historique française créée en 1946 sous le nom de La Compagnie Française des Charbons. Puis son nom "Engie" est née de la fusion, en 2008, de Gaz de France et Suez. Gaz de France était le principal fournisseur de gaz naturel en France alors que Suez était un important producteur d'électricité. La fusion de ces deux entreprises a créé un groupe leader dans les secteurs de l'énergie et des services aux collectivités. Engie est aujourd'hui présent dans de nombreux pays à travers le monde.

    En France, Engie est le premier fournisseur de gaz naturel et le deuxième producteur d'électricité. La société est également active dans les domaines du chauffage, du climat, de l'eau et des services aux collectivités. Engie est engagée dans la transition énergétique et souhaite favoriser le développement des énergies renouvelables. La société investit dans de nombreux projets en ce sens, notamment dans l'hydraulique, l'éolien, le solaire et la biomasse. Engie compte aujourd'hui plus de 3 000 MW de capacités renouvelables installées dans le monde.

    Le groupe Engie a investi plus de 2 milliards d'euros dans la recherche et le développement des énergies renouvelables ces dernières années. Cet engagement fort dans la transition énergétique lui a valu d'être classé au rang des entreprises les plus vertueuses sur le climat par le Carbon Disclosure Project (CDP).

     

     

    Une question ?

    09 73 76 40 00

    Sommaire

      je compare !